Un poste de police réclamé à Brossard

Brossard souhaite l’implantation d’un poste de police sur son territoire.

Un mémoire a d’ailleurs été déposé le 22 octobre dans le cadre de la consultation publique sur la réalité policière au Québec organisée par le ministère de la Sécurité publique.

Selon la Ville, les citoyens veulent une couverture policière plus visible et engagée dans la collectivité alors que le poste de police le plus proche se trouve à une quinzaine de kilomètres de Brossard.

La mairesse Doreen Assaad dit trouver inconcevable qu’une ville qui va franchir le cap des 100 000 habitants d’ici 5 ans comme la sienne, n’ait pas un poste de police plus proche et accessible.

Brossard recommande à Québec de modifier la loi pour que les villes ayant 50 000 habitants et plus puissent avoir un poste de police sur leur territoire.

Auteur: Simon Deschamps