justice

Un policier du SPAL blâmé par un juge de la Cour du Québec 

Le policier Julien Côté du Service de police de l’agglomération de Longueuil a été critiqué par le juge Pierre Bélisle de la Cour du Québec pour un geste d’intimidation survenu pendant un procès.  

Aucune accusation ne pèse contre lui, mais une enquête est toujours en cours. 

L’an dernier, dans le cadre du procès du policier André Hébert-Ledoux du SPVM, reconnu coupable d’agression sexuelle, il s’est approché de la victime pour former un écran entre elle et l’accusé 

Il a fait ce geste pendant que le juge était absent de la salle de cour.  

Seuls les avocats des deux parties ont assisté à la scène. 

Côté était accompagné des policiers du SPVM Stevens Hamelin et Félicia Adam.  

Le juge Bélisle a qualifié de répréhensible ce comportement qui n’a pas sa place dans la salle de cour.  

Selon le juge, les agents de la paix ont perturbé la plaignante au point qu’elle s’écroule en larmes au sol. 

Auteur : Simon Deschamps