Un policier de Longueuil subit son procès pour vol de données sensibles 

Un policier de Longueuil est accusé d’abus de confiance et d’avoir utilisé frauduleusement un ordinateur du SPAL.

Selon ce que rapporte La Presse, le 19 mars 2016, le policier Marc-Olivier Perron aurait accédé à des informations « protégées C » et il les aurait ensuite copiées.

Ce vol d’informations « aurait pu mettre en péril la vie d’informateurs » selon ce qu’a déclaré la procureure de la poursuite, Me Geneviève Beaudin, à l’ouverture du procès ce matin, au palais de justice de Longueuil.

M. Perron était affecté à des tâches administratives au Bureau d’analyse des renseignements criminels du SPAL, où sont acheminées toutes les données sur les informateurs.

Dans la nuit du 17 mars 2016, Perron est entré dans les bureaux du BARC et il a passé 73 minutes à l’ordinateur d’une collègue.

Le policier a mis des renseignements sur un support informatique durant cette nuit-là, selon Me Beaudin.

Il a été arrêté le 7 avril et les enquêteurs ont retrouvé une carte mémoire contenant des renseignements protégés C dans un sac à dos. 

Auteur : Patrick Berger