Un coureur se blesse sur une planche pleine de clous au parc Marie-Victorin

Alors qu’il s’adonnait à son entrainement sur la piste cyclable du parc Marie-Victorin, Vincent Lepage a posé le pied sur une planche remplie de clous et de vis.

Pour lui, elle s’emblait avoir été cachée volontairement sous un tas de feuilles mortes.
Le jeune homme a été blessé légèrement au pied gauche. Il a aussi trouvé une autre planche semblable proche de la première qui était, elle aussi, dissimulée.

M. Lepage a remis les objets au Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL).

Des agents à vélo ont inspecté les environs de la découverte, sans toutefois trouver d’autres objets similaires.

La relationniste du SPAL, l’agente Marie Beauvais, explique que pour le moment, son service ne considère pas qu’il s’agît d’un acte volontaire.

« Ce qu’on a su, suite à une analyse, c’est qu’il s’agirait du seul cas rapporté au SPAL à ce jour. Il faut savoir qu’il y a un chantier de construction à proximité, pour la construction de la nouvelle passerelle. Pour le moment et avec les informations que le SPAL détient, rien nous porte à croire qu’il s’agit d’un acte délibéré », relate l’agente Beauvais.

Pour le coureur, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un acte intentionnel, dû à la position et la composition des planches.

Auteur : Philippe Asselin