industrie agro-alimentaire

Un code de conduite pour protéger les producteurs de la Montérégie

La cheffe de l’opposition officielle à Québec lance la proposition d’instaurer un code de conduite pour défendre et protéger l’industrie agroalimentaire de la Montérégie.

Dominique Anglade demande de défendre l’autonomie alimentaire de la région et d’offrir un environnement commercial prévisible et durable.

Mme Anglade mentionnait que l’industrie pourrait mieux rémunérer les travailleurs et employer des techniques agricoles moins intensives et plus durables.

Alors que Walmart et d’autres grands détaillants ont annoncé leur intention d’imposer de nouveaux frais à leurs fournisseurs, sans consulter l’industrie agroalimentaire, Dominique Anglade refuse que ces bannières changent les règles.

Le code proposé par le Parti libéral encadrerait les contrats d’approvisionnement en prévoyant un certain nombre de règles et de principes.

Elle pense à des clauses d’ajustement des prix, de retour de marchandises, et des mécanismes de résolution des différends.

Journaliste : Cybèle Olivier