Les syndiqués de Longueuil Kia récupèrent leurs outils

 

Les mécaniciens en lock out de Longueuil Kia ont récupéré leurs outils et leur coffre, jeudi midi, sous escorte policière.

Huit employés voulaient reprendre  possession de leurs biens, qui étaient, disaient-ils, utilisés par des cadres et des briseurs de grève pour faire certains entretiens.

Selon le porte-parole syndical, Patrick Brodeur, ces coffres appartiennent aux mécaniciens et leurs valeurs varient de 5 000$ à 25 000 $.

L’employeur n’était soi-disant pas chaud à ce que le personnel en lock out pénètre à l’intérieur, mais aurait accepté qu’un coffre par jour soit repris.

Ces derniers voulaient les récupérer pour éventuellement faire du travail ailleurs, au besoin.

Ils ont été supportés dans leur action par les syndiqués des sections locales 510 et 62 d’Unifor de Pratt & Whitney et Bombardier.

Patrick Dufour dit qu’ils sont toujours prêts à reprendre le dialogue, une séance de conciliation est prévue le 12 octobre.

Auteur : Henri-Paul Raymond