hôtel de ville Longueuil

Des stratagèmes de collusion reviennent hanter Longueuil

Deux anciens hauts fonctionnaires de la ville de Longueuil pourraient devoir affronter leurs fantômes du passé devant des allégations de collusion, cette semaine.

Selon le Journal de Montréal, ces ex employés de la Ville auraient joué un rôle dans les attributions de contrats à des firmes en échange d’enveloppes remises à une caisse occulte proche du Parti municipal Longueuil.

Le quotidien cite notamment un rapport du l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) qui fait la lumière sur un système de collusion « large et étendu ».

Les faits reprochés se seraient déroulés de 2002 à 2009, sous les règnes de Jacques Olivier et Claude Gladu à la mairie de Longueuil.

Cependant, il semblerait que les élus aient été tenus à l’écart de ce système et n’aient jamais été mis au courant.

Le tout était, semble-t-il, orchestré par deux attachés politiques de l’époque, Serge Sévigny et André Létourneau qui auraient agi aussi dans d’autres municipalités comme Laval ou Montréal.

À cette époque les firmes Génivar, Desseau, SNC Lavalin et Consultants S.M., Cita + étaient souvent retenues pour réaliser des travaux municipaux. L’attribution des contrats se serait faite selon une entente entre elles et se décidait selon les dons versés à la caisse occulte du parti.

Auteur : Henri-Paul Raymond