Saint-Lambert tiendra un referendum sur le projet des Jardins intérieurs

Saint-Lambert interrompt le projet de COGIR

La population de Saint-Lambert a le droit à une pause dans le dossier du boisé du Limousin.

Le conseil municipal a retiré la semaine dernière le Règlement modifiant le Règlement de zonage, ce qui représentait une première étape pour le projet de Jardins Intérieurs de l’entreprise COGIR.

Les élus ont ainsi décidé de ne pas tenir de référendum pour l’instant.

Selon le maire Pierre Brodeur, les délais étaient trop courts, le référendum aurait dû se tenir en novembre.

Il souligne que la ville profitera de la pause pour rencontrer les Lambertois afin de bien leur expliquer le projet pour ensuite reprendre le processus de règlement.

Le projet concerne l’agrandissement de la résidence privée pour aînés situés sur l’avenue Victoria.

COGIR voulait échanger un espace en friche contre une portion de son terrain boisé et aménagé.

La dimension des deux terrains est identique et COGIR disait vouloir verser une taxe de 10 % pour fins de parcs à la Ville en plus de débourser un million de dollars avec l’échange.

Les élus sont favorables à faire l’échange, mais une tranche de la population s’y opposait.

Auteur : Henri-Paul Raymond