Saint-Bruno forme ses comités dans le chaos

Saint-Bruno forme ses comités dans le chaos

Il a été difficile pour les élus de Saint-Bruno-de-Montarville de former ses comités exécutifs sur lesquels siègent différents membres du conseil.

Alors que chacun avait été invité à soumettre ses intérêts et qu’en plénier la répartition des postes a été faite, le scénario a été différent à la séance du conseil.

La conseillère Marilou Alarie s’est opposée à adopter les comités en bloc, tel que prévu.

Elle a voulu que chaque proposition soit scindée, ce que le conseil a accepté de faire.

Mme Alarie souhaitait que le choix des élus tienne compte des forces respectives de chacun et elle s’était vu confier le comité de retraite des employés de la ville et des cols blancs de l’agglomération, ce qu’elle a refusé.

Le maire Martin Murray a dit que toutes les discussions avaient pourtant eu lieu en comité plénier le lundi précédent et que ceux qui avaient des oppositions devaient les partager avant le jeudi suivant.

Mme Alarie dit pourtant avoir partagé ses intentions avant la date limite.

Auteur : Henri-Paul Raymond