Une résidente de Saint-Bruno veut voir disparaître le carrefour giratoire

 

Une citoyenne de Saint-Bruno-de-Montarville veut que la Ville démolisse son petit carrefour giratoire construit cet été dans le rang des 25.

Paule Handfield affirme que c’est dangereux et qu’il y a risques d’accidents accrus pour les automobilistes, les cyclistes et les piétons.

Cette dame soutient que depuis son implantation, il y a eu neuf accrochages, une donnée que ne possède pas la Ville.

Elle suggère donc à Saint-Bruno d’injecter un montant de 140 000$ pour le retirer, une proposition qui ne plaît pas à plusieurs résidents de Saint-Bruno.

Pour le maire, Martin Murray, le carrefour giratoire est là pour rester et des campagnes de sensibilisation à son utilisation auront lieu.

 Auteur : Henri-Paul Raymond