Refus de l’agrandissement de l’école secondaire de Chambly « inacceptable » selon le député Jean-François Roberge

Le refus du gouvernement libéral d’agrandir l’école secondaire de Chambly et l’école primaire de Salaberry a fait l’effet d’une douche froide pour les élus de Chambly et de Carignan.

Le député caquiste Jean-François Roberge a accusé le ministre Sébastien Proulx d’avoir trahi sa parole.

La représentante de la Ville de Chambly, Julia Desbiens a déploré que le ministère fasse fi d’un consensus régional très fort, autant chez les élus des différents paliers que chez les citoyens.

Même son de cloche chez le maire de Carignan, Patrick Marquès, qui a souligné que la décision rendue hier par le ministère de l’Éducation ne change absolument rien à la position et à la détermination de la Ville de Carignan en faveur de l’ajout des secondaires 4 et 5 à Chambly.

Le député Jean-François Roberge travaille avec les élus depuis 2014 pour faire aboutir le dossier et assure que si son parti était élu, il irait de l’avant avec l’agrandissement dès son premier mandat.

Auteure: Emilie Tremblay