Rassemblement pour dire : tolérance zéro face à la violence envers les femmes

Cent 35 intervenants communautaires ont partagé leur expertise, sur le traitement des femmes victimes de violence, mercredi à Boucherville.

Rachel Fortin du comité organisateur a lancé le débat, en abordant le seuil de tolérance dans une situation d’abus de pouvoir.

Dans le cas d’un tueur motivé par la haine envers les femmes, les policiers interviennent en moins de 30 minutes.

C’est ce qu’affirme le directeur adjoint Mario Plante, du Service de police de l’agglomération de Longueuil.

La Table de concertation en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle comptait sur la participation de cinq conférenciers pour cette rencontre.

Auteure : Katina Diep