Ralentissement dans la hausse de la valeur des habitations

Le moment est peut-être mal choisi pour vendre sa résidence, ou son unité de condominium, si l’on se fie aux plus récentes données du Panorama des régions 2017.

Sauf, bien sûr, si vous habitez l’Abitibi-Témiscamingue ou la Mauricie, où la valeur marchande a augmentée de 6 %.

Ailleurs, dont en Montérégie, le marché est en ralentissement dans l’évolution de la valeur marchande de ces unités, selon des chiffres entre 2013 et 2017.

D’abord, chez les condos, selon les valeurs imposables uniformisées, il y a dix-huit mois, la Montérégie fait piètre figure avec une hausse de 1,3 %.
C’est sous la moyenne québécoise de 1,8 % et en 2017 un condo était évalué à un peu plus de 220 000 $.

Pour les résidences unifamiliales, la hausse a été 2,3 % pour la même période, soit légèrement inférieur à celle enregistrée au Québec.

La valeur moyenne d’une résidence était de 289 300 $.

Auteur: Henri-Paul Raymond