Pas question de Formule E à Longueuil

La Ville de Longueuil n’a pas l’intention de reprendre le flambeau pour tenir la prochaine édition de la Formule électrique, abandonnée par Montréal.

On sait que la mairesse Valérie Plante a rompu l’entente qui stipulait que trois éditions de Formule E devait être disputées dans la métropole.

Mme Plante a mentionné, pour justifier la rupture de contrat, qu’il en aurait couté environ 30 M$ pour accueillir la compétition automobile en 2018.

Selon le Service des communications de la Ville de Longueuil, ce ne serait pas non plus dans les plans de l’Agglomération de tenir la course.

L’ex-mairesse, Caroline St-Hilaire, a récemment dit à l’émission La Joute que Longueuil avait envisagé tenir cette course de voitures électriques sur son territoire, avant qu’elle ne soit attribuée à Montréal.

On sait aussi qu’en septembre 2016, Longueuil confirmait son leadership en matière de transport électrique avec la tenue du « Rendez-vous branché ».

Auteur : Henri-Paul Raymond