Quatre femmes voulaient redorer le MBAM

Quatre femmes se sont portées candidates au conseil d’administration du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), afin de rétablir la réputation du musée.

La fondatrice du Musée de la Femme à Longueuil et avocate, Lydie Olga Ntap faisait partie des aspirantes avec Valentine Goddard, Caroline Codsi et Claudette Hould recommandées par les membres du Musée des Beaux-arts de Montréal (MBAM).

Me Lydie Olga Ntap disait souhaiter redorer l’image du musée, dont la marque aurait été mise à mal.

Elle n’a pas eu le poste mais ses trois consoeurs l’ont été.

Me Lydie Olga Ntap n’est pas déçue et se dit ravie pour ses trois collègues.

Il faut rappeler qu’un expert mandaté par Québec a confirmé qu’il y avait un problème de gouvernance et d’environnement au travail.

L’avocate spécialisée dans les questions d’éthique et d’intelligence artificielle, Valentine Goddard disait vouloir recentrer le MBAM vers l’humanisme, l’inclusion et l’innovation.

Auteure: Mélissa Aubert