Une proposition en 12 points pour améliorer le transport collectif

Le thème de la mobilité va probablement être populaire durant les 39 jours de la présente campagne électorale provinciale et déjà Trajectoire Québec et Equiterre interpellent les partis politiques.

Ils veulent que la mobilité durable soit une priorité de la campagne électorale et que ce volet soit accéléré partout en province, dont sur la ligne du train de banlieue de Mont-Saint-Hilaire.

Pour ce faire, les deux organisations proposent un Plan de transport collectif en 12 travaux d’ici 2030, dont une phase est prévue à Saint-Bruno-de-Montarvile.

Elle concerne le déplacement de la gare plus près des milieux bâtis pour augmenter les déplacements actifs vers le centre-ville de Montréal.

Ils veulent qu’en même temps se fasse la promotion de projets immobiliers de quartier de type TOD tout en améliorant le service de trains et la hausse des fréquences dans les deux directions.

Puis, les organisations souhaitent que cette ligne de train soit prolongée jusqu’à Saint-Hyacinthe.

Auteur : Henri-Paul Raymond