Projet de loi 40, Boucherville ne cédera pas de terrain

Boucherville se joint à la vague d’opposition au projet de loi 40, qui oblige les municipalités à céder gratuitement des terrains, pour la construction de nouvelles écoles.

Le maire Jean Martel a pris position publiquement lundi, soit d’exiger au gouvernement du Québec de faire volte-face dans ce dossier.

Il appui du même coup, toutes les villes de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

M. Martel rappelle que les espaces se font rares sur le territoire, en raison du développement immobilier constant des années ‘70 à aujourd’hui.

Il cite notamment les Promenades Montarville, le quartier Harmonie et le Centre multifonctionnel Francine-Gadbois, des établissements situés près de l’école secondaire De Mortagne.

Auteure : Katina Diep

Son et image: courtoisie de TVRS