Une professionnelle de l’Hôpital Charles-Le Moyne rafle un prix

Une épidémiologiste du Centre de recherche de l’Hôpital Charles-Le Moyne, Helen-Maria Vasiliadis, signe un des meilleurs articles scientifiques de l’année.

Elle vient de recevoir le prix du meilleur article scientifique de l’année décerné par l’Institut des services et des politiques de santé des Instituts de Recherche du Canada.

Son travail l’a amené à faire une recherche, en compagnie de quelques partenaires, sur l’offre de services gratuits de psychothérapie aux patients dépressifs et pour connaître les impacts financiers d’une telle offre.

Son équipe a évalué les coûts et les bénéfices de d’un programme pendant 40 ans et ses impacts sur la réduction des hospitalisations, des tentatives de suicide, du nombre de suicides et sur l’augmentation de l’espérance de vie.

L’article est intitulé Assessing the Costs and Benefits of Insuring Psychological Services as Part of Medicare for Depression in Canada.

Il a été publié dans le magazine de l’Association américaine de psychiatrie.

Il établit que chaque dollar qui serait investi au Canada pour offrir des services gratuits de psychothérapie aux patients dépressifs qui n’y ont pas accès permettrait d’épargner 2 $ à la société.

Son article a été repris dans le troisième rapport de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) sur l’accès équitable aux services de psychothérapie au Québec.

Auteur: FM 103,3