Plus de la moitié des logements sociaux de Longueuil doivent être rénovés

Le coordonnateur de l’organisme La Virevolte de Longueuil, Guy Lévesque, croit qu’il y a urgence pour que des propriétaires fassent d’importantes rénovations dans les logements locatifs de l’Agglomération.

Il rappelle que plus de la moitié du parc locatif dépasse les 40 ans et que plusieurs ont un besoin criant de rénovation.

M. Lévesque fait référence au rapport d’études réalisé par la Coalition des organismes de l’agglomération de Longueuil pour le droit au logement rendu public la semaine dernière.

Il déplore que des propriétaires soient récalcitrants à faire effectuer les travaux de réparations, souvent jugés nécessaires pour la salubrité des lieux.

Guy Lévesque trouve aussi aberrant qu’un grand nombre de locataires ignorent qui est leur propriétaire et ne peuvent donc faire des demandes directes de travaux.

De plus, ajoute M. Lévesque le taux d’inoccupation est à 1,5 à Longueuil, alors que le taux jugé normal et de 3% et pour les logis familiaux c’est moins de 0,5%.

Cela fait dire à la Virevolte que même si un logement est négligé et mal entretenu par son propriétaire, il va tout de même trouver un locataire et les locataires sont prisonniers de leur logement.

Auteur : Henri-Paul Raymond