Patrick Ney veut améliorer le service de santé et le transport dans Saint-Hubert

Patrick Ney, candidat du Parti Québécois dans le comté de Vachon, veut qu’un gouvernement péquiste travaille à accroître les secteurs économiques du territoire et pour ce faire, il souhaite mettre la Caisse de dépôts et de placements à contribution.

La solution, soutient-il, est d’exiger au moins 25 % de contenu québécois dans les infrastructures.

D’abord, en éducation, Patrick Ney est conscient que des services professionnels sont manquant en classe. Aussi, il estime que la réussite passe par des cours d’écoles bien aménagées et accueillantes.

Aussi, le candidat est d’avis que le CLSC de Vachon doit ouvrir sur de plus longues heures, avec des supers infirmières.

Il trouve insensé que ces infirmières praticiennes spécialisées soient contraintes d’être supervisées par un médecin pour des actes médicaux qu’elles peuvent poser.

Pour ce qui est du transport, M. Ney veut décongestionner la route 116 en utilisant l’ancienne emprise ferroviaire de Saint-Hubert, pour faire un service ultra rapide de transport collectif qui se rendrait directement au métro Longueuil.

Auteur : Henri-Paul Raymond

Ce texte a été réalisé dans le cadre des entrevues que le FM 103,3 a mené avec les candidats des quatre partis principaux dans Vachon. Les résumés des entrevues avec les quatre candidats d’une circonscription sont publiés au hasard chaque matin à partir du mardi jusqu’au vendredi.

Vous pouvez écouter la version intégrale de l’entrevue ci-dessous.