Me Goldwater veut réguler la population des cerfs

L’avocate, Anne-France Goldwater souhaite contribuer à un programme de contraception pour les biches de Longueuil, pour anticiper un autre problème de surpopulation.

Elle rappelle aussi que son injonction contre l’abattage des cerfs du parc Michel-Chartrand ne visait pas la Ville de Longueuil, mais plutôt le gouvernement du Québec.

En effet, le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs n’avait donné que deux choix à la Ville de Longueuil soit de donner un permis de chasse ou soit de les abattre selon l’avocate.

La Ville de Longueuil refuse toujours de faire quelque commentaire que ce soit depuis l’annonce d’épargner les cerfs.

Journaliste: Mélissa Aubert