Le maire de Saint-Bruno souhaiterait que les boisés d’intérêt soient protégés

Martin Murray Maire de Saint-Bruno-de-Montarville, coprésident de la table des Maires, projette une rencontre pour se donner les moyens de protéger les milieux naturels.

Le Maire Murray réitère toujours son opposition au projet Riopelle à l’émission Votre quotidien de ce jeudi.

Monsieur Murray rappelle que la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM), est celle de toutes les grandes métropoles en Amérique qui possède le moins de couverture végétale.

Dans ce contexte, selon lui, les décisions qui ont été prises antérieurement, d’accepter des projets de développements immobiliers sans considérer les impacts environnementaux, doivent être maintenant révisées.

Le Maire Murray a retenu 3 objectifs pour cette rencontre prévue le 22 novembre.

Le Maire Murray a aussi été mandaté par le Conseil de Ville de St-Bruno à procéder à de nouvelles études complémentaires pour évaluer la sécurité, la circulation et les impacts environnementaux du projet dans le boisé des Tilleuls.

Rappelons que la Ville de St-Bruno fait présentement l’objet de poursuite s’élevant à 65M$ de la part de plusieurs promoteurs.

Auteure: Diane Trudel