La maladie de Lyme est en hause en Montérégie

La maladie de Lyme gagne du terrain en Montérégie alors que les cas ont passé de 56 en 2016 à 102 en 2017.

Seulement 20% des personnes atteintes savaient qu’elles avaient été piquées par une tique.

Beaucoup de travail doit donc être encore fait en prévention, explique la docteure et directrice de santé publique de la Montérégie Julie Loslier.

 

Pour éviter les piqûres de tiques, Dre Loslier recommande de rester sur les sentiers, le port de vêtements long et l’utilisation de chass               e moustique.

Une inspection après des activités extérieures est de mise, si une tique est détectée elle peut être retirée à l’aide de pince à épiler.

Si la tique est restée sur la peau moins de 24 heures, il n’y a pas de risque de contracter la maladie.

Si elle y est depuis plus de 24 heures un traitement préventif peut être prescrit par un médecin.

Plus d’informations et une carte qui présente l’exposition des tiques sont disponibles sur le site maladiedelymemonteregie.com

Auteure: Emilie Tremblay