La majorité impose ses idées au conseil de Longueuil

Le premier conseil de ville de la nouvelle administration à Longueuil s’est rapidement transformé en prise de contrôle par les élus de Longueuil Citoyens, majoritaires au conseil.

D’abord, dès l’ouverture et peu après la nomination d’un président temporaire en la personne de Michel Lanctôt, la séance a été suspendue pour que des conseillers changent de place pour se ranger avec ceux de leur parti.

Puis, après un message de solidarité de la mairesse Sylvie Parent, les événements se sont succédé.

Le camp Parent avait choisi Jonathan Tabarah comme maire suppléant, mais Longueuil Citoyens a renversé cette décision pour nommer Jacques E. Poitras.

Benoît L’Écuyer a fait ajouter un point à l’ordre du jour pour que soient nommés les élus membres du conseil d’administration du Réseau de transport de Longueuil, point adopté à majorité par l’opposition, après de vives discussions entre les partis.

Des noms qui ont été imposés à la mairesse.

Longueuil Citoyen alléguait que ce devait être fait pour ne pas retarder le budget du RTL.

‘Action Longueuil avait décidé de nommer Éric Beaulieu, comme président de la Commission des Finances et du budget, l’opposition a décidé de nommer son chef Xavier Léger.

Puis, les points concernant les nominations sur les divers comités, Jacques Lemire a proposé des membres de son équipe, et ce, chaque fois.

Le vote était tenu et décisif pour Longueuil Citoyens.

De plus, les comités passent de trois à six membres.

Écoutons Jacques Lemire.

Des nominations qui ont rendu acerbe la mairesse Parent.

Auteur : Henri-Paul Raymond