L’UMQ souhaite l’adoption du projet de loi 61 au plus vite

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) presse le gouvernement provincial d’aller de l’avant avec l’adoption du projet de loi 61. 

C’est un projet qui doit soutenir la relance économique du Québec en allégeant et simplifiant les mesures pour débuter plus de 200 chantiers d’envergure. 

La pandémie a freiné plusieurs projets structurants. 

Il faut maintenant les remettre rapidement en activités, affirme la présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy. 

L’opposition officielle à l’Assemblée nationale du Québec n’est pas du même avis. 

Certains parlementaires et citoyens sont inquiets de voir le projet de loi 61 faire surgir des mécanismes de corruption et de collusion dans cette volonté d’accélérer les chantiers. 

L’Union des municipalités du Québec estime toutefois qu’il y a moyen d’éviter ce piège tout en tenant compte du caractère urgent de la situation. 

La Ville de Saint-Philippe, comme plusieurs autres, appuie la position de l’UMQ. 

Auteur: François Bertrand-Potvin