L’opposition à Longueuil s’interroge sur le projet Devimco

Le redéveloppement du futur centre-ville de Longueuil, tel qu’exposé la semaine dernière par la mairesse Sylvie Parent et le promoteur Devimco déplait à certains élus.

C’est surtout parce que des élus de Longueuil disent avoir reçu les études d’impact du projet sur la circulation et la fluidité beaucoup trop tard pour se faire une tête bien précise.

C’est pourquoi quatre conseillers ont voté contre le projet mardi soir, alors que onze ont voté en faveur.

Les élus de Longueuil Citoyen affirment partager également des inquiétudes de Longueuillois et de commerçants au sujet de la fluidité et de la place pour les logements sociaux.

Selon le chef Xavier Léger, le document remis aux conseillers est positif sur le plan des retombées financières, mais il manque inévitablement d’engagements sur les volets circulation et logements et il leur faut en examiner plus en détail..

Selon son parti, la Ville a peut-être bâclé trop vite ce méga projet.

Ce dernier comprend aussi un autre joueur et c’est le MTQ qui va revoir le réseau routier supérieur et il faut s’attarder aussi à examiner ce volet, croit le président d’arrondissement du Vieux-Longueuil, Benoît L’Écuyer.

Il dit qu’ils n’ont eu aucunement accès à cette information et qu’il faut au parti passer par le droit d’accès à l’information, ce qui peut prendre jusqu’à 30 jours.

Les conseillers Colette Éthier et Michel Lanctôt ont déposé deux avis de proposition sur lesquels le Conseil de Ville devrait voter le 16 juin prochain.

Auteur : Henri-Paul Raymond