L’opposition à Longueuil dénonce les déversements de contaminants dans le fleuve

Le chef de l’opposition à Longueuil, Xavier Léger, invite le parti de la mairesse Sylvie Parent à se montrer plus sévère avec les déversements d’azote ammoniacal dans le fleuve St-Laurent.

Les déversements sont autorisés depuis 2014 par la Ville en vertu d’une entente entre Longueuil et l’entreprise H2O Traitements industriels Inc.

L’entreprise récupère les eaux usées de diverses compagnies pour les traiter.

Cependant, elle a une dérogation de la Ville de Longueuil qui lui autorise de déverser dans les égouts un certain volume d’azote ammoniacal, et ce, en échange d’une compensation monétaire de près de 6 000 $ par année.

À ce sujet, M. Léger dit que la Ville ne doit pas sous-estimer l’impact sur la faune et la flore que peut représenter ces rejets, et aussi, sur les citoyens qui consomment de l’eau, même traitée.

Selon Xavier Léger, Longueuil doit penser de façon durable et envisager d’autres solutions que le rejet.

Le contrat avec H2O Traitements Industriels vient à échéance en 2020, mais il est renouvelable.

Auteur :Henri-Paul Raymond