Longueuil et le syndicat des cols bleus s’entendent

L’agglomération de Longueuil vient de s’entendre, par le biais de son comité exécutif, avec le Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 307, pour régler près de 2 000 griefs.

L’entente est survenue en séance extraordinaire du CE et concerne 700 employés cols bleus actuels ou à la retraites.

Elle chevauche les années situées entre 2004 et 2019.

Le résultat du règlement sans admission est celui où la Ville consent à verser un montant de 703 000 $ pour le règlement des griefs.

Pour sa part, le Syndicat s’engage à verser une somme de 438 000 $ à la Ville pour le dépassement des libérations syndicales pour les années 2015 à 2018.

Le directeur général Patrick Savard mentionne que ce règlement s’inscrit dans la foulée de deux autres ententes survenues récemment, soit l’harmonisation de l’ensemble des régimes de retraite des cols bleus, et l’accord sur l’application de la loi 15.

M. Savard ajoute que le processus de négociation d’un nouveau contrat de travail peut être désormais amorcé.

Auteur : Henri-Paul Raymond