SPAL

Longueuil refuse la fusion des corps de police  

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, rejette l’idée de fusionner le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) aux autres corps de police de la région métropolitaine qui pourrait « empiéter sur les responsabilités des municipalités ».

La position de la mairesse a été communiquée par l’entremise d’une déclaration publiée vendredi.

Sylvie Parent a également mentionné qu’elle n’avait jamais été consultée dans l’élaboration de la recommandation.

L’idée d’une fusion des trois principaux services de police de la région métropolitaine, proposée par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a déjà été rejetée par Laval.

Le rapport prône notamment une centralisation du service 9-1-1 et suggère que le SPVM soit, avec la Sûreté du Québec (SQ), le seul corps policier à pouvoir enquêter sur les homicides partout à travers la province.

Le document d’une cinquantaine de pages, intitulé «Réflexions sur la réalité policière au Québec», a été déposé en réponse à une demande de la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Auteure: Magalie Masson