Un ingénieur faisant affaire avec Longueuil forcé de payer une amende de 5 000$

Longueuil fait le point sur les appels d’offre

La Ville de Longueuil veut préciser certains faits relativement aux règles qui entourent le processus d’appel d’offres auprès des divers soumissionnaires.

L’appareil municipal en sent le besoin à la suite de la publication d’un article dans un quotidien sur l’octroi d’un contrat informatique.

L’article indiquait que Longueuil recommande de donner un contrat informatique à deux millions de dollars au lieu du plus bas soumissionnaire à 540 000 $.

Longueuil tient à indiquer qu’à la suite de l’appel d’offres lancé en juin pour acquérir un logiciel de gestion de projets,  les propositions reçues ont toutes été analysées et une recommandation a été faite ce mois-ci au Comité exécutif en se basant sur le pointage le plus élevé.

Cependant, affirme par écrit la Ville, un courriel a été envoyé le 17 octobre par la firme ISIOS qui remet en question le processus d’appel d’offres et la Ville a décidé de reporter à une date ultérieure au 24 octobre la décision devant être prise en conseil d’Agglomération.

La décision a été prise pour se donner le temps de vérifier s’il y a eu un manquement dans le processus et les impacts de la réception du contenu du courriel d’ISIOS sont aussi analysés par les services juridiques de la Ville, parce que sa réception s’est faite en cours de processus de l’appel d’offres.

La Ville de Longueuil avise ses citoyens que le report de la décision sur ce contrat informatique n’entrave pas le processus et n’a aucune incidence sur les services futurs qui leur seront rendus.

Auteur: Henri-Paul Raymond