L’OIQ impose une amende à Gilles Blier pour manque de discipline

Le Conseil de discipline de l’Ordre des ingénieurs du Québec impose deux amendes totalisant 15 000 $ à Gilles Blier pour des actes en lien avec des contrats publics de la Ville de Longueuil.

Le Conseil a rendu sa décision sur culpabilité et le condamne à payer cette somme pour avoir participé à un système permettant de contourner le processus d’appels d’offres de la Ville de Longueuil.

L’ingénieur a manqué d’intégrité et a porté ombrage à la profession.

Il a enregistré un plaidoyer de culpabilité sur les deux chefs de la plainte qui pesaient contre lui.

Il a aussi indiqué qu’il s’agissait des méthodes d’affaires en vigueur à l’époque et qu’il est persuadé que ce genre de comportement ne se répétera plus chez les ingénieurs

Les faits reprochés à l’ex-directeur du bureau de Longueuil de la firme Génivar remontent aux années 2002 à 2008.

Lors de sa sentence, il a soutenu que le système de partage de contrats en question était déjà en place chez Genivar.

Gilles Blier doit aussi payer les déboursés relatifs à l’instruction de la plainte.

Auteur : Henri-Paul Raymond