L’ex-DG de la ville de Longueuil devra répondre de ses décisions devant l’OIQ

L’ancien directeur général de la ville de Longueuil entre 2005 et 2012 devra finalement répondre de décisions douteuses qu’il a prises pour favoriser l’obtention de contrats à cinq firmes durant son mandat.

Guy Benedetti vient de voir rejetée une demande à la Cour supérieur pour faire tomber les deux chefs d’accusations qui pèsent contre lui par l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) dans des affaires de collusion, selon TVA Nouvelles.

C’est donc dire qu’il devra comparaître devant l’OIQ pour avoir toléré et participé à la collusion à Longueuil, notamment dans la période de 2002 à 2009, dont un contrat favorisant CIMA + en 2009.

Au départ M. Benedetti s’était adressé au conseil de discipline de l’OIQ pour faire stopper les procédures entreprises par le syndic de l’Ordre, mais sa demande a été rejetée.

Il demandait l’arrêt des procédures pour délai déraisonnable.

Il s’est alors tourné vers la Cour supérieur qui a finalement maintenu la décision du Conseil.

Les faits reprochés à Guy Benedetti sont le manque d’intégrité pour avoir contribué à un système qui visait à contourner le processus d’appels d’offres dans les années où il était en poste.

Auteur: Henri-Paul Raymond