L’abattage des cerfs à Longueuil pourrait se rendre en Cour

Le dossier d’abattage d’une quinzaine de cerfs de Virginie au parc Michel-Chartrand à Longueuil pourrait bien se poursuivre en Cour.

Une cinquantaine de manifestants, avec à leur tête l’avocate Anne-France Goldwater, ont brandi cette possibilité samedi devant l’hôtel de ville.

L’avocate, qui se porte régulièrement à la défense des animaux, envisage faire appel aux tribunaux pour faire annuler la décision municipale et du ministère de de la Forêt, de la Faune et des Parcs.

Mme Goldwater était en compagnie de représentants de Sauvetage Animal Rescue lors de la manifestation, samedi.

L’avocate et l’organisme devrait indiquer ce lundi leurs intentions, alors que la Ville se préparerait à passer à l’acte ce même jour.

Maître Goldwater aimerait rencontrer la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent pour discuter du sujet.

Journaliste : Henri-Paul Raymond