Les producteurs agricoles de la Montérégie pourraient manifester pour le transfert fiscal

Les producteurs agricoles de la Montérégie envisagent d’accentuer leurs moyens de pression envers le gouvernement du Québec si rien ne se passe pour freiner le transfert fiscal du secteur résidentiel vers celui agricole.

Selon le président de l’UPA Montérégie, Christian St-Jacques, si Québec n’ajuste pas la fiscalité, les producteurs vont continuer de s’appauvrir.

M. St-Jacques mentionne que les agriculteurs ont vu leur part de taxe foncière augmenter de près du double entre 2007 et 2016 et pourrait doubler pour atteindre 121 M$ au Québec d’ici environ un an.

Les producteurs ont maintenu un rythme de moyens de pressions relativement doux, comme des envois de lettre et de cartes postales de façon massive au ministère de l’Agriculture et au Conseil du Trésor ces derniers temps.

Cependant, ajoute Christian St-Jacques, il semble y avoir une volonté de Québec pour écouter et négocier afin d’aider les agriculteurs et ce sera étudié.

Auteur : Henri-Paul Raymond