Les Organismes à but non lucratif en détresse

Un sondage mené par Espace OBNL reflète une réalité alarmante des Organismes à but non lucratif (OBNL) à travers le Québec.

660 gestionnaires de tous les secteurs d’activités ont été sondés entre le 23 avril et le 1er mai 2020.

De ce nombre, 83% des gestionnaires ont un sentiment d’isolement et d’impuissance devant cette crise liée à la Covid-19.

Plusieurs d’entre eux ont dû procéder à des coupures parmi le personnel permanent et affrontent une situation financière qualifiée de « très mauvaise ».

Les OBNL subissent une perte de 55% de leurs revenus liés aux activités de socio-financement, principalement parce qu’elles doivent être annulées en raison de la pandémie.

Près de la moitié des gestionnaires d’organismes à but non lucratif pensent que la situation ne reviendra pas à la normale avant 2021.

De son côté, le directeur général de la CDC-AL, Martin Boire constate sur le terrain un épuisement flagrant, par manque de bénévoles, en retrait pour leur sécurité, combiné à la relance.

Auteur: François Bertrand-Potvin