Les élus de Saint-Bruno disent non à la vente d’un terrain pour une clinique santé

Les élus de Saint-Bruno-de-Montarville refusent de vendre un terrain au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre.

Le CISSS a fait une offre d’achat pour un lot situé dans le parc d’affaires Gérard-Filion d’une superficie d’environ 25 000 mètres carrés.

L’offre d’achat est de 2 150 000 $ pour éventuellement construire un laboratoire intégré désigné «Optilab» pour faire l’analyse des prélèvements provenant de l’ensemble des établissements de santé de la Montérégie.

La construction serait prévue dans trois ans.

L’investissement total se veut de 10 M$ et pourrait, à terme, créer jusqu’à 250 emplois.

Cependant, les élus de Saint-Bruno rejettent cette proposition.

Le conseiller Jacques Bédard a été le premier à demander le report en raison du faible retour en taxes municipales avec la clause gouvernementale soit environ, dit-il, 43 % du taux de taxation au lieu de 100 %.

Il préfère voir construire une clinique de Groupe de médecine familiale sur le boulevard Clairevue.

La conseillère Caroline Cossette abonde dans le même sens que M. Bédard.

 

D’autres élus ont simplement dit que ce report est un message envoyé au gouvernement du Québec pour qu’il revoit son système de taxation de ses bâtiments à l’intérieur des municipalités.

Auteur: Henri-Paul Raymond