Des présumés producteurs de cannabis trahi par un trouble électrique

L’enquête policière se poursuit sur le décès d’un homme samedi

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil a demandé une analyse toxicologique sur le corps du jeune militaire décédé samedi, à Saint-Hubert.

Tout porte à croire que le décès serait dû à la drogue, mais il faut attendre les résultats de l’analyse pour connaître la véritable raison.

De plus, selon le relationniste du SPAL, Ghislain Vallières, l’identité est gardée confidentielle puisque la famille n’est pas encore en totalité avisée.

Le corps du militaire de 32 ans a été trouvé samedi vers 19h30 dans une chambre d’un édifice de la rue Savane à Saint-Hubert.

L’homme ne portait aucune marque de violence.

Un autre homme de 26 ans repose dans un état critique à l’hôpital après avoir été trouvé dans une chambre voisine.

La police militaire collabore avec le SPAL pour l’enquête, nous a dit l’agent Vallières.

Auteur : Henri-Paul Raymond