L'ÉNA ouvre ses portes

L’ÉNA déploie une stratégie pour attirer des étudiants

L’École nationale d’aérotechnique de Saint-Hubert veut s’attaquer à la baisse étudiante dans ses formations pour l’obtention d’un AEC en aérotechnique.

Selon le directeur des communications, Alain Legault, les cohortes en Maintenance d’aéronef et technologie d’aérospatial manquent d’étudiants pour démarrer les cours.

Ce serait en raison d’une méconnaissance des formations offertes à l’ÉNA.

La formation de 15 mois financé par Emploi Québec conduit vers un emploi bien rémunéré, dit-il, dans un domaine où la demande est forte.

L’école s’est vue contrainte de prolonger la période d’inscription jusqu’au 7 septembre pour attirer des étudiants.

Selon M. Legault ça prend une stratégie concerté avec les entreprises en aviation et Québec pour davantage faire connaître l’école et ses cours.

Auteur : Henri-Paul Raymond