Le syndicat de Champlain veut s’assurer que les enseignants seront en sécurité

Le syndicat de Champlain veut être prêt pour le retour en classe des enfants du primaire et en préscolaire et veut que le tout se fasse en sécurité pour les enseignants, le personnel et les enfants. 

Le Syndicat a d’ailleurs quelques questions à poser et points à éclaircir avec le ministère de l’Éducation et l’employeur avant de déterminer que le retour sera sécuritaire.

Le président du Syndicat, Éric Gingras dit qu’il veut mettre à profit les trois semaines précédant la réouverture des classes pour être prêt.

D’une part, M. Gingras craint une pénurie d’enseignants du primaire et se demande qui sera appelé en renfort.

Éric Gingras se demande comment se fera le suivi pédagogique à la maison, si le personnel des écoles retourne au travail une semaine avant l’accueil des élèves et qu’en est-il pour les équipements de protection et de désinfection quotidienne.

Le président syndical de Champlain se pose aussi des questions sur les directives pour les classes spécialisées.

Auteur: Henri-Paul Raymond