Le SPAL a confirmé que les victimes du délit de fuite à Brossard n’étaient pas ciblées

La femme et l’homme victimes d’un délit de fuite lundi en début de soirée à Brossard n’étaient aucunement ciblés et connus du conducteur de l’auto qui les a percuté.

C’est ce qu’a confirmé le Service de police de l’agglomération de Longueuil mardi, en plus de n’avoir aucun lien entre elles.

La dame d’une quarantaine d’années est décédée des suites de ses blessures.

Elle a été happée alors qu’elle marchait le long du boulevard Palletier.

L’autre victime, un cycliste dans la cinquantaine, est toujours hospitalisé dans un état grave.

Cette seconde victime a été heurtée sur l’avenue Niagara.

Les policiers rapportent que le conducteur de 30 ans, arrêté en lien avec ce double délit de fuite, pourrait avoir été en état de crise lors des événements.

L’alcool et la drogue ne seraient pas en cause.

L’enquête est toujours en cours.

Plus tôt en journée mardi, les policiers estimaient qu’il pourrait faire face à des accusations de meurtre et tentative de meurtre.

Auteur : Henri-Paul Raymond