Le retrait des pompiers de nuit inquiète à Candiac

Le Syndicat des pompiers de Candiac dénonce la décision de la Ville de mettre fin à une garde en caserne 24 h par jour.

Ce projet pilote visait à régler le problème de manque d’effectif au Service incendie de Candiac.

Le syndicat affirme qu’il est primordial de rendre ce projet permanent, parce qu’il profite à la sécurité des citoyens.

De plus, il souligne que le nombre d’appels est en augmentation.

Les pompiers sont inquiets de ne plus être en mesure de respecter le schéma de couverture de risque.

Le retour à l’ancien modèle de garde implique un temps de mobilisation plus long.

Alors que Candiac enregistre un surplus de 5,1 millions de dollars cette année, le président du Syndicat des pompiers de Candiac, Jonathan Godin, rappelle que le service d’incendie ne coûte que 100 000 dollars par an.

Le projet pilote avait commencé en avril.

Auteure : Mélissa Aubert