Le président de l’UPA Montérégie en désaccord avec un projet municipal

Le président de l’UPA de la Montérégie, Christian St-Jacques, est en total désaccord avec le projet de la municipalité régionale de comté (MRC) du Haut-Richelieu.

Il a fait publier une lettre ouverte pour exprimer sa position.

La MRC a fait la demande de soustraire de la zone agricole un lot de 187 hectares pour aménager un parc industriel.

Selon lui, cette demande démontre donc au gouvernement du Québec l’urgence d’adopter une politique nationale en matière d’aménagement du territoire.

M. Saint-Jacques précise que 35 % de la production agricole du Québec est générée en Montérégie.

Sans l’intervention de la Commission de protection du territoire agricole du Québec, les municipalités de la Montérégie auraient détruit une superficie de terres agricoles équivalente à 1000 terrains de football en seulement deux ans.

Auteur : Gabriel Benoit