Le niveau de l’eau du fleuve affecte la navigation

Les fortes pluies du printemps et l’abondance de neige l’hiver dernier ont un impact sur la navigation des cargos qui passent par la Voie maritime à Saint-Lambert.

En soit, c’est positif d’avoir un niveau d’eau plus élevé, mais parallèlement, cela occasionne des inconvénients, comme plus de vagues.

Le gestionnaire des opérations à la Voir maritime, Jack Meloche affirme que c’est la première fois depuis 1918 que le débit d’eau est si élevé.

Les navires peuvent contenir de plus grandes cargaisons, dit-il, mais ils causent plus de vagues et cela peut avoir un impact sur l’érosion des berges.

Il faut donc contrôler la vitesse des cargos et la charge de chacun et, en certains endroits, il est interdit à deux navires de se rencontrer.

« Les navires commerciaux ont tous l’équivalent d’un GPS sur les navires et de leur GPS nous avons l’information en temps réel. Les limites de vitesse, présentement, sont limitées dans la voie maritime justement pour permettre une protection des berges et de s’assurer autant de la sécurité autant de la navigation que du public qui pourrait être sur les berges », explique M. Meloche.

Ces eaux anormalement élevées ont pu être causées par leur retenue dans le lac Ontario plus tôt cette année, alors le niveau risque d’être élevé tout l’été dans le fleuve Saint-Laurent.

Auteur : Henri-Paul Raymond