Le mouvement communautaire de Longueuil demande un fond pour lutter contre la pauvreté

Des organismes communautaires de l’agglomération de Longueuil se sont réunis, lundi pour demander aux candidats des diverses mairies de mettre sur pied un fonds pour soutenir la lutte à la pauvreté. 

Devant l’hôtel de ville de Longueuil, les portes-paroles de ce mouvement ont chiffré leur demande.

« La demande, elle est très précise : on parle de 800 000$. C’est la moitié du fond du développement des territoires. On demande qu’il soit accordé en matière d’initiative », explique Marie-Christine Plante, adjointe à la direction de Carrefour pour Elle.

Le fonds du développement des territoires sert à soutenir les municipalités régionales de comté (MRC) pour des mesures de développement local et régional. Pour 2017-2018, L’agglomération de Longueuil recevra 1,6 M$.

Selon les représentants des organismes communautaires, présentement la totalité de l’argent de ce fonds est remis à Développement économique de l’agglomération de Longueuil. Trop peu d’argent est également redistribué au développement social.
Pour Martin Boire, directeur général de la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil, la somme demandée est un point de départ.

« 800 000$ c’est clairement insuffisant. Sauf que si l’agglomération de Longueuil se dote d’un fond, ça lui permet de s’en servir comme d’un levier structurant pour aller chercher d’autres financements gouvernementaux », rapporte M. Boire, qui agit aussi à titre de porte-parole du mouvement communautaire.

Le mouvement communautaire a l’intention de se faire entendre tout au long de la campagne électorale municipale, avec l’objectif de voir tous les candidats s’engager à mettre sur pied ce fonds.

Auteur : Philippe Asselin