Le journal « La Relève » de Boucherville dénonce l’inaction du gouvernement

La crise des médias continue de s’accentuer avec l’annonce de Groupe Capitales Médias qui s’est placé hier à l’abri de ses créanciers.

Le FM103,3 s’est entretenu avec Charles Desmarteau, éditeur et directeur du journal hebdomadaire indépendant de Boucherville La Relève, afin de prendre le pouls de la situation des journaux régionaux.

M. Desmarteau affirme qu’avec 50% en perte de revenus publicitaires depuis 2 ans, le journal La Relève réussit à se maintenir à flot mais ne survivra pas à long terme.

L’hebdomadaire perd 200 000$ par année suite au retrait de la publication des avis publics dans les journaux par les deux paliers de gouvernements, les municipalités et les organismes parapublics.

Les différents gouvernements ont aussi redirigé une grande partie de leur publicité vers d’autres médias, toujours selon lui.

Il réclame que les fonds qui avaient été prévus par le gouvernement fédéral en début de mandat soient rapidement mis à contribution afin de stopper l’hémorragie.

L’éditeur et directeur de La Relève dit qu’il garde espoir que les choses s’arrangent, en particulier avec l’aide attendue du gouvernement de la CAQ prévue sous peu.

Il évalue une piste de solution présentement, qui permettrait à son journal de rester en vie, soit la vente d’abonnements.

L’hebdomadaire La Relève distribue chaque mardi 58 600 copies auprès de 145 000 lecteurs dans la région de Boucherville et de la MRC de Marguerite d’Youville.

Auteure: Caroline Dionne