Le DPCP ne porte pas d’accusation contre le SPAL

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ne portera pas d’accusation contre les deux policiers du SPAL après l’examen du rapport fourni par le Bureau des enquêtes indépendantes.

Deux policiers du SPAL se sont présentés chez un homme de Longueuil pour vérifier son état de santé à la suite d’un appel logé au 911 le 17 janvier 2019.

L’homme en question a laissé une lettre contenant des propos suicidaires à un proche.

Les deux agents sont arrivés au domicile de l’individu et y ont pénétré 1h20 plus tard avec l’aide du Groupe d’intervention.

L’homme a été pris en charge par les ambulanciers et transporté dans un centre hospitalier.

Le DPCP est d’avis que la preuve ne révèle pas la commission d’un acte criminel par les policiers du SPAL impliqués dans l’événement.

Auteur: François Bertrand-Potvin