Le CREM propose une façon de valoriser en entreprise

Le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie (CREM) veut faire en sorte que les résidus qui sortent d’entreprises servent de matière première à d’autres.

Selon la directrice générale du CREM, Andréanne Paris, le projet Symbiose alimentaire évite la destruction de produits et profite à la valeur ajoutée de ces derniers.

Le projet a été lancé il y a une semaine.

Le CREM veut rejoindre au moins 150 entreprises montérégiennes pour développer son idée et procède à du maillage entre les entreprises.

Le Conseil en environnement se fixe aussi des objectifs ciblés sur le territoire de l’agglomération de Longueuil en partenariat avec DEL, qui a un volet développement durable.

D’ailleurs, un atelier et des rencontres sont à l’ordre du jour prochainement.

Mme Paris lance une invitation aux entreprises intéressées à entrer dans la danse et à contacter l’organisme pour manifester leur intention.

Auteur: Henri-Paul Raymond