Le communautaire dans l’agglomération de Longueuil craint le déconfinement

Des employés et dirigeants d’organismes communautaires présents dans l’agglomération de Longueuil soulèvent des craintes face au déconfinement d’après COVID-19.

Selon le directeur général de la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (CDC-AL), Martin Boire, c’est complexe.

Il pense notamment à l’assurance salaire si des employés doivent s’absenter de leur travail pour des raisons de santé.

Martin Boire dit que seulement 35 % des organismes communautaires offrent des assurances collectives, donc, ajoute-t-il, il ne reste qu’un maigre chèque de chômage pour subsister.

De plus, l’âge moyen des travailleurs communautaires est de 39 ans et 25 % des bénévoles ont plus de 65 ans.

Ils doivent respecter des consignes gouvernementales.

Martin Boire soulève aussi une situation complexe pour les organismes offrant un service alimentaire ou de popotte roulante.

Auteur : Henri-Paul Raymond