Le Centre des femmes de Longueuil unit sa voix à un cri national

Le Centre des femmes de Longueuil appui la Déclaration commune des centres de femmes pour une relance féministe, rendue publique lundi par Les centres de femmes du Québec.

Ils se sont regroupés pour réclamer une relance économique juste qui prendra en considération les inégalités accentuées par la pandémie dans les milieux majoritairement occupés par des femmes.

Au Québec, elles représentent 90 % des infirmières, 88 % des aides-soignantes, 84 % du personnel enseignant ainsi que 80 % des travailleuses dans les organismes communautaires.

Le Centre des femmes de Longueuil rappelle que les enjeux pour les femmes sont grands dans la ville et que la pandémie n’a fait que creuser ces inégalités.

La crise du logement et le manque d’hébergement pour femmes en difficulté et en situation d’itinérance sont importants.

D’ailleurs, Sophie Tétrault-Martel, organisatrice communautaire au Centre, se désole d’une faille importante.

Le Centre des femmes de Longueuil devrait rencontrer Catherine Fournier, députée de Marie-Victorin, ainsi que Lionel Carmant, député de Taillon, pour leur remettre la déclaration et leur faire part des enjeux majeurs sur le territoire.

Journaliste: Cybèle Olivier