Le centre de services 311 fait l’objet de 12 plaintes à Longueuil

Douze personnes ont porté plainte au bureau du Protecteur du citoyen relativement aux problématiques constatées avec le service 311 de la ville de Longueuil.

Selon le président, Laurent Pépin, il faudrait apporter une amélioration en matière de suivi à ces requêtes.

Le Protecteur ajoute qu’il est prévu que de nouvelles mesures soient mises en place à cet effet, parce que des requêtes sont fermées sans que le plaignant soit informé.

Pour ce faire, il faudra d’abord une collaboration et une coordination accrues entre le Centre de services aux citoyens et les différentes directions de services.

Le Protecteur a appris que la plateforme informatique utilisée est désuète et mal adaptée au service, mais ce devrait être corrigée cet été avec des horaires bonifiés.

Des plaintes portaient notamment sur les Travaux publics, Aménagement et l’Urbanisme et les Biens immobiliers.

En un mot, dans son rapport il en ressort notamment que le Bureau a reçu 78 demandes d’intervention, soit 30 de moins qu’un an auparavant.

Le Protecteur en a signifié 53 admissibles et est allé de quatre recommandations (protéger l’identité des plaignants, conformité dans les espaces de stationnement, Contestation de classification d’immeuble en zone agricole et transmettre de l’information citoyenne lors de travaux).

Le rapport 2019 du Protecteur du citoyen a été remis aux membres du conseil le mardi 26 mai.

Auteur : Henri-Paul Raymond